Vie municipale

La Police municipale assure des missions de prévention nécessaires au maintien du bon ordre, de la sécurité et de la salubrité publiques. Son rôle, sur le terrain, lui octroie une relation de proximité, dans un climat de confiance, avec les Jocassiens. Toutefois, face aux incivilités et attitudes jugées répréhensibles par la loi, la municipalité a souhaité poursuivre son engagement en faveur d’une Police municipale renforcée et disponible.

Bruno Kremer n’est pas le célèbre commissaire de Georges Simenon, mais le nouveau chef, à la tête de la Police municipale. De formation motocycliste à l’école de la Gendarmerie, il a fait ses armes en tant qu’agent de surveillance de la voie publique (ASVP) à Garges-lès-Gonesse (95), avant de passer Gardien de Police municipale spécialité motard. Son savoir-faire l’a conduit à diriger la création d’une brigade motorisée pour la ville de Cormeilles-en-Parisis (95), puis pour Puteaux (92) avant de remettre en service celle de Rosny-sous-Bois (93). C’est en poste dans cette dernière commune, au sein de l’unité motorisée d’intervention, qu’il obtient le grade de Brigadier-chef principal.

La formation, un gage d’efficacité et de progression

Arrivé à Jouy-le-Moutier le 1er avril dernier comme Responsable de service, Bruno Kremer est également Pompier de Paris et officier sapeur-pompier volontaire. Son statut de chef de centre lui confère une formation continue aux secours des victimes qu’il compte mettre en place dans son service pour permettre aux ASVP de compléter leur formation aux premiers secours.

La collectivité encourage l’évolution de carrière, aussi, lors des recrutements, chaque ASVP s’est engagé à suivre la préparation au concours de Policer municipal offerte par la Mairie.

Une hausse des effectifs pour mieux répondre aux besoins

Aux côtés de la secrétaire, le service compte actuellement 1 Policier municipal, 4 ASVP et 4 auxiliaires de quartiers (cf. Vivre à Jouy N°82 et N°84). Des recrutements sont en cours afin d'accueillir un Policier municipal dès juillet et un second en octobre. D’autres embauches sont prévues d’ici la fin de l’année pour atteindre, progressivement le nombre de 5 Policiers municipaux et 6 ASVP, en plus des 4 auxiliaires de quartiers. Ces effectifs sont nécesssaires afin de garantir la sécurité des habitants et de permettre d’augmenter l’amplitude horaire d’ouverture du commissariat municipal.

Ainsi, dès le 1er septembre, le service sera opérationnel 7jours/7, de 8h à 20h et l’accueil téléphonique sera accessible aux mêmes horaires, du lundi au vendredi. 2 équipes se relaieront pour couvrir la journée, tant dans les missions en extérieur qu'au sein du Centre de Surveillance Urbaine (C.S.U.).

Un équipement adapté aux réalités du terrain

Pour leur permettre d'exercer leurs fonctions sur l'ensemble du territoire de la commune, les Policiers municipaux et les ASVP possèdent chacun un véhicule. Ces voitures sont équipées d’un défibrillateur automatique pour venir en aide immédiatement aux victimes d'arrêt cardiaque. Des caméras embarquées équiperont prochainement les véhicules de police.

Avec l’accord et le soutien du Préfet du Val-d’Oise, les Policiers municipaux sont armés de pistolet à impulsions électriques (type « Taser »). Toutefois, le recrutement imminent d'un Policier moniteur au maniement des armes permettra, à terme, d'équiper les Policiers municipaux d'armes de poing.

Enfin, la ville poursuit ses efforts en matière de vidéoprotection. L’installation progressive de mats permettra la mise en place de nouvelles caméras qui, placées en hauteur, seront moins sujettes aux détériorations. La Police municipale a d’ailleurs signé une convention de coordination avec la Police nationale pour assurer le partage mutuel d'informations.

Avec ces dispositifs, la commune entend freiner les incivilités sur le territoire et désamorcer les éventuels conflits. L'objectif est de conserver un cadre de vie rassurant pour les Jocassiens.

Le saviez-vous ?

Une voiture-ventouse est un véhicule qui reste stationné plus de 7 jours sur le même emplacement. « Est considéré comme abusif le stationnement ininterrompu d'un véhicule en un même point de la voie publique ou de ses dépendances, pendant une durée excédant sept jours... Tout stationnement abusif est puni de l'amende prévue pour les contraventions de la deuxième classe. » (Code de la route, article R-417-12)

Opération tranquillité vacances

Organisée toute l'année conjointement par la Police municipale et la Police nationale, l'Opération Tranquillité Vacances permet aux Jocassiens de bénéficier gratuitement d'une surveillance régulière, à horaires variables, de leur domicile ou de leur commerce, en leur absence. Retrouvez toutes les informations sur ce service dans l'actualité qui y est dédiée > " Opération tranquillité vacances "