Concours «Dis-moi dix mots»

Du mardi 8 janvier au samedi 2 février, la médiathèque de Jouy-le-Moutier célèbre la langue française et vous invite à participer au concours d'écriture « Dis-moi dix mots ».

Le showcase envoûtant de « La Chica » à la Médiathèque

Culture

C’est d'une réalité multiculturelle entre l’Amérique Latine et la France que naissent les compositions, les paroles et le style de La Chica, projet créé par Sophie Fustec.

À travers sa musique, la franco-vénézuélienne réunit ces deux mondes en proposant un collage de textures sonores, empruntées à son héritage traditionnel et à diverses influences modernes, tout en cassant les codes établis. C’est autour du piano et des claviers que s’est créé son univers, mélangeant habilement ses inspirations classiques et son amour pour Debussy, à la profondeur des nappes de synthés analogiques et aux rythmiques contemporaines. Sans déguisements, La Chica transmet cet univers hybride et multi-facettes avec une émotion à l’état brut.

Venue à la Médiathèque le samedi 8 décembre dernier, elle s'est produite pendant 1 heure et a interprété les chansons de son futur album annoncé pour février 2019. Les 40 participants et l'équipe de la Médiathèque ont été envoûtés par sa voix, sa musique mais aussi son charisme. Pour le plaisir de tous, et à la demande du public, La Chica a rejoué deux de ces morceaux en rappel ! 

Si vous n'avez pas pu être présent au showcase et que vous souhaitez découvrir cette artiste pop-electro-latino, cette page vous est recommandée : https://www.lachica-belleville.com

Découvrez via la sélection de photos ci-dessous ce showcase d'émotion à l'état brut, et consultez la totalité des photos prises par Michel Dahyot et les agents municipaux dans l'album « Showcase La Chica » disponible sur le Flickr de la ville.
© Michel Dahyot / Archives municipales

 

 

Une mobilisation jocassienne en faveur de l'AFM-Téléthon

Solidarité

Dès l’ouverture des portes du Parc des sports des Merisiers à 10h, après avoir acheté des tickets (de 0,50€, 1€ et de 2€ contre lesquels on accède aux animations), les participants ont bénéficié d’une multitude de stands à destination de tous les publics pour profiter, en famille ou entre amis, d’une agréable journée.

DÉFIS ET AVENTURES

À l’entrée, les jocassiens se sont vus proposer des initiations à l’escalade avec l’association GERC ; ils ont aussi pu se laisser tenter par un Juke-Box mis en place par l’AJILS et par une vente de poteries et de dessins ; puis l’école du Village a stimulé les rêves des visiteurs en les invitant à déposer des messages de voeux dans l’arbre de lumière en bois à décorer.

En salle E, de 10h à 17h, les défis ont été nombreux :

  • l’association Le Bon Samaritain du Val-d'Oise a invité les visiteurs à se munir d’aiguilles et prendre part au défi tricot. Résultat : après une journée entière à tricoter, une écharpe de 5m40 a vu le jour !
  • Épisol proposait de tester les compétences des jocassiens en s’essayant au chamboule-tout et à la pêche à la ligne ;
  • le remue-méninges pour ceux qui voulaient défier leurs capacités cérébrales étaient aussi possible avec les jeux en bois de l’Union Nationale des Combattants ;
  • et pour les plus courageux, l’association CKF 95 a coordonné un Escape Game et un Bubble Combat ; et il y avait également le parcours sportif élaboré par les pompiers du SDIS de Neuville ;
  • grand succès de cette édition, les participants ont été très nombreux a osé tester l’endurance de leur patience et leur dextérité au stand du tir à l’arc animé par le centre de loisirs ;
  • aussi des stands plus doux et créatifs auxquels on ne pouvait résister étaient présents comme les ateliers créatifs des tout-petits de la Maison de la Petite enfance, les ateliers enfants des accueils de loisirs de la ville et la vente de peluches gérée par les pompiers du SDIS de Neuville.

DES DÉCOUVERTES

En salle G, de 10h à 16h30, les démonstrations étaient à l’honneur, et les curieux toujours en quête de nouveautés, ont été satisfaits !

  • L’AFP France Handicap, avec le soutien d’Hevea et de John Bost, avait mis en place un parcours de sensibilisation en fauteuil pour chacun puisse s’essayer et comprendre le quotidien des personnes à mobilité réduite ;
  • en parallèle, Hevea proposait aussi de petits jeux en bois ludiques et la vente de sablés pour apporter de la tendresse aux gourmands.
  • Une des grandes découvertes de cette journée solidaire était le Bao-Pao que la Fondation John Bost souhaitait faire découvrir au public. Le Bao-Pao est une baguette assistée par ordinateur ce qui en fait un incroyable instrument à corde laser, accessible à tous, intuitif, ludique et collectif.
  • Place aux essais avec le parcours de motricité pour les tout-petits de la Maison de la Petite enfance et l’association Ex-Aequo, aux ateliers enfants et adultes, ainsi qu’aux démonstrations de l’association Yi-King Do spécialisée en art martial vietnamiens ; et aussi aux prestations et initiations aux arts martiaux d’autodéfense japonais de Shorinji Kempo ; ou encore au karaté aux côtés de l’association SKJ.
  • Puis l’émulation était de mise avec le tournoi de Baby-foot de La Gamelothon.

UNE fin de journée festive

À partir de 16h30, l’école des Jouannes a proposé la vente de programme de la soirée de clôture confectionné par les élèves.

À 17h, débutait le spectacle réalisé par les enfants de l’école des Jouannes, suivi des danses du FoyeR Jocassien section danse, des chorégraphies orientales de Mandihy, puis du récital du FoyeR Jocassien section musique ainsi que les chœurs de la Boîte à Chansons et les Voix de l’Hautil.

Une fois les spectacles terminés, les discours et remises de chèques ont eu lieux. Puis les participants ont gentiment quitté les lieux laissant derrière eux une empreinte festive et solidaire au Parc des Sports des Merisiers.

UNE FORTE MOBILISATION

Depuis plus de 30 ans, les premiers week-ends de décembre offrent un appel médiatique à la générosité permettant de réunir près de 40% des recettes nécessaires à la recherche médicale et à l’accompagnement des malades.

Pour la 3e année, Jouy-le-Moutier a participé activement à cet appel aux dons et a organisé, par l’intermédiaire de la commission handicap, avec la participation d'établissements scolaires, d'associations et de particuliers, le samedi 8 décembre, de 10h à 17h, au Parc des sports des Merisiers, une grande journée de solidarité en faveur de l’AFM-Téléthon placée sous le signe du sport, de la culture et de la solidarité.

Actuellement, 8800€ ont été récoltés. Les dons pouvant être collectés jusqu’en janvier, la somme finale n’est pas encore disponible. Nous tenons d'ores et déjà à féliciter et remercier tous les acteurs de cette journée solidaire : visiteurs, participants, donateurs, associations, organisateurs, … Ce rassemblement a été réalisable grâce à l’investissement et la mobilisation de tous ! Alors merci d’avoir consacré tant d’énergie et d’avoir fait de cette journée un moment de fête, de générosité et de partage ! Vous avez prouvé que chacun peut agir et devenir acteur de la recherche et du combat contre la maladie ! Bravo !

RETOUR EN IMAGES

Profitez du retour en images ci-dessous pour revivre les moments forts et les animations populaires de cette journée solidaire. Retrouvez la totalité des photos dont celles des stands des partenaires, des participants aux défis (tir à l'arc, parcours, baby-foot, ...), les danseurs et chanteurs, toutes les remises de chèques et encore plus dans l'album « Journée solidaire en faveur de l'AFM-Téléthon » disponible sur le Flickr de la ville. 

© Céline Sturm
© Archives municipales

 

Retour sur le spectacle pour toutes les maternelles

Petite enfance
À l'approche des fêtes de fin d'année, la municipalité offre, à tous les enfants des écoles maternelles de la ville, un spectacle au Théâtre de Jouy. Musique, conte et poésie sont à l'honneur...
Accessible et ludique, le spectacle « Le crapaud au pays des trois lunes » est un conte musical qui tente de répondre à une question : comment devenir crapaud quand on n’aime pas sa condition de crapaud ? Ce mardi 11 décembre, 3 représentations ont été proposées aux petits jocassiens.
 

Le crapaud au pays des trois lunes

Dans un univers végétal et aquatique Moïra Conrath, chanteuse-conteuse et Guillaume Guino proposent, pour les petits dès 3 ans, un conte musical, sorte de voyage initiatique où il est question de dépasser ses peurs et de se réaliser. Le crapaud au pays des trois lunes est un spectacle qui réunit des chants traditionnels du monde entier.
 

Une habile programmation

En plus des spectacles jeunes publics proposés dans le cadre de la saison culturelle, le Théâtre de Jouy suggère, pour la seconde année, sur le temps scolaire de la maternelle au lycée, et la première année sur les temps péri et extra scolaires municipaux, un ensemble de parcours culturels. Un parcours de spectateur pendant le temps scolaire débutera le 13 novembre avec un voyage entre deux époques, à la rencontre d'un décalage culturel et technologique amusant : « 1985-2045 ».
 
Suivra, le 18 décembre, « Manque à l'appel », un spectacle musical sur l'absence de l'autre et les histoires qu'on s'imagine pour combler le manque. Le 29 janvier, le Théâtre de Jouy invitera les élèves à une réflexion sur la précocité intellectuelle, le savoir, le décalage, l'innocence enfantine avec « Rayon X ». Le hip-hop de « Zoom Dada » racontera, au jeune public, l'inspiration, l'autorité, le mouvement et la création, le 5 février. Le 12 avril, le spectacle de cirque « Est-ce que je peux sortir de table ? » mettra en relief la question des repas de famille qui n'en finissent pas. Enfin, le 21 mai, une fenêtre sur le monde confrontera les plus jeunes aux espaces rassurants du dedans et à l'effrayant dehors, avec la représentation de « A2pas2laPorte ».
 

Retour en images

En attendant ces prochaines représentations, découvrez ci-dessous le retour imagé du spectacle « Le crapaud au pays des trois lunes ». 
© Archives municipales

Retour sur la féérie du Village de Noël

Évènement ville
Le Village de Noël, un évènement pour bien préparer les fêtes !
Le scintillant sapin était en place, les innombrables décorations ornaient l’espace… le parking du Théâtre de Jouy était méconnaissable ! Pas de doute, c'était bien le Village de Noël jocassien qui avait réinvesti les lieux le week-end dernier (1er et 2 décembre).
 

Balade et découvertes locales

 
Durant deux jours le parking du Théâtre de Jouy s'est métamorphosé en un lieu convivial et festif où les chalets d’artisans côtoyaient la chorale et les déambulations réchauffaient les visiteurs. Le Village de Noël était ainsi l’occasion de découvrir les créations et le savoir-faire des artisans : chocolats, biscuits, vins, spiritueux, foies gras...
 

Des animations pour tous

 
De multiples animations ont rythmé ces deux jours : les ateliers créatifs mis en place par le Pôle animation du Beffroi, le spectacle nocturne d’un cracheur de feu, l'atelier d'origami pour orner le sapin de pliages sur le thème de l'année : les quatre éléments, les airs de la formation « chants de Noël » mais également les nombreuses surprises préparées par les écoles de la ville !
 
Le père Noël fut évidemment de la fête. Du haut de son traineau, il a reçu les courriers des petits Jocassiens avant de se lancer dans sa distribution de présents.
 
Entre autres animations, l’occasion a été donnée, tout au long du week-end, de perfectionner son swing sur le parcours de mini-golf de neige.
 

Féérie et générosité

En parallèle, durant la journée du samedi, la jeunesse jocassienne s'est investit également pour le Téléthon en tenant un stand photos avec le père Noël. Les clichés étaient imprimés sur place et les fonds récoltés ont été reversés à l’AFM-Téléthon.

Tout au long du week-end, les associations de la ville ont elles aussi contribué à faire de l’événement un moment de partage et de générosité en organisant la vente de repas, de gâteaux et de produits issus du commerce équitable. Les bénévoles ont fait revivre la tradition en préparant et servant gracieusement la soupe aux choux aux visiteurs.
 

Le Village en images

 
Pour vous plonger dans la magie des fêtes, consultez le retour en images ci-dessous du Village de Noël, puis, retrouvez la totalité des photos de cette manifestation dans l'album « La féérie du Village de Noël » disponible sur le Flickr de la ville.

© Celine Sturm

 

 

 

 

Dans les coulisses de l'industrie musicale

Culture

Le samedi 24 novembre une journée dédiée à la thématique musicale a eu lieu. À cette occasion, l'artiste Joseph d'Anvers est venu participer à deux événements mis en place par le Nautilus et la Médiathèque au Théâtre de Jouy.

Entre label indépendant, major, autoproduction, Joseph d’Anvers a travaillé avec bon nombre d’acteurs pour la production de ses 4 albums. Cette journée a été l’occasion d’un partage de son expérience d’auteur-compositeur, en apportant sa vision de ce qu’a été et est aujourd’hui ce secteur.

Les rencontres ont débuté au Théâtre en fin de matinée avec une dimension professionnelle. Ainsi, le parcours et les expériences de l'auteur ont été présentés au public lors d'un temps d'échange autour d'un verre de l'amitié. Un moment convivial, proposé en partenariat avec le Combo 95, qui a permis aux participants d'interagir avec Joseph d'Anvers sur le secteur musical.

L'après-midi a laissé place à un showcase à la médiathèque. Malgré une blessure à la main, Joseph d'Anvers a pu interpréter 5 morceaux de ses différents albums accompagné de sa guitare. Des planches issues du roman graphique « Les jours incandescents », qu'il a réalisé avec l'illustrateur belge Stéphane Perger, ont été projetées pendant qu'il interprétait ses morceaux.

À la suite de ce show, le compositeur a pu évoquer plus en détail son travail sur ce roman et répondre aux questions du public. Son éditeur était présent et a pu lui aussi intervenir pendant ce temps d'échange.

La journée s'est clôturée par une session de dédicaces.

Découvrez en photos cette journée dans le retour en images ci-dessous, et retrouvez la totalité des photos prises par Michel Dahyot dans son album Flickr « Joseph d'Anvers ».

© Archives municipales

© Michel Dahyot

La commémoration du 11 novembre 2018 en images

Vie municipale

Cette année 2018 commémore le centenaire de l’armistice de la Première Guerre mondiale. La mémoire de la Grande Guerre reste vive à Jouy-le-Moutier. Sur son monument aux morts, figurent les noms et prénoms de 26 valeureux soldats Jocassiens morts pour la France.

Le dimanche 11 novembre, les autorités civiles, militaires, porte-drapeaux, pompiers, fanfare d’Éragny, chorale du collège des Merisiers, enfants des écoles, associés aux élus, anciens combattants et jocassiens, ont commémoré les soldats morts pour la France lors de la cérémonie au monument aux morts, place de l’Église.

Ils se sont tous réunis dès 9h30 à la mairie de Jouy-le-Moutier. L'hommage a débuté par le salut aux drapeaux. Puis, le cortège s'est formé et est parti en direction  monument aux morts place de l’Église.

Après le dépôt des gerbes, les enfants des écoles énonceront noms par noms la liste des soldats morts pour la France au cours du conflit de 1914-1918. La cérémonie s’achèvera avec la Sonnerie aux morts et le salut des drapeaux.

Retrouvez ci-dessous, le discours prononcé par M. le Maire, Jean-Christophe Veyrine, ainsi qu'un extrait : 

  • Extraits du discours :

    1. « Partout, on célèbre alors avec fierté la victoire de la France et de ses alliés. Nos poilus ne se sont pas battus pour rien ; ils ne sont pas morts en vain : la patrie est sauvée, la paix, enfin, va revenir ! »

    2. « Aujourd'hui, le temps a passé, mais pas le souvenir. Le courage, l'honneur, l'engagement de nos soldats font toujours notre fierté et nous sommes heureux de leur rendre hommage. »

    3. « A tous ceux dont le nom figure sur une stèle et à qui la famille ne peut plus parler que devant ces lettres d’or, nous rendons hommage pour leur bravoure, leur sacrifice au nom de la France et de l’humanité. »

Visionnez le retour en images de cette cérémonie ci-dessous, er retrouvez la totalité des photos dans l'album Flickr « Commémoration du 11 novembre 2018 » disponible sur le compte de la ville. 

© Jean-Pierre Bouilliez

 

 

Retour sur les collections insolites des jocassiens

Vie municipale

Cette année encore les collections insolites ont séduit les jocassiens !

Le samedi 13 et dimanche 14 octobre, le Théâtre de Jouy s'est transformé pour accueillir les stands des 29 exposants aux collections atypiques. Pendant ces deux journées, c'est plus de 500 visiteurs, dont de nombreuses familles, qui ont profité de la singularité des collections et de la variété d'objets présentés. Une fois la visite terminée, un stand de caricatures attendait les jocassiens. Ainsi, ceux qui le désiraient, ont pu repartir avec une caricature à leur effigie.

La surprise s'est également prolongée avec la visite innatendue de M. Colliard Jacques qui est à l'origine, avec Mme Abadie Josiane, élue en charge entre autre des fêtes et cérémonies, des collections insolites en 1996.

Découvrez ci-dessous une sélection des photos prises lors des collections insolites. Plusieurs albums vous sont aussi proposés sur Flickr : l'album « Collections insolites » très complet et qualitatif de Michel Dahyot, et l'album « Les collections insolites des jocassiens » de la ville qui compile une sélection des photos de Michel Dahyot et des archives municipales.

© Michel Dahyot
© Archives municipales

Le vernissage des expositions du Mois du Souvenir

Vie municipale

À l’occasion du centenaire de l’armistice de la Première Guerre mondiale, trois expositions ont été installées sur la mezzanine du Théâtre de Jouy à compter du 11 octobre jusqu'au 10 novembre. Le vernissage des expositions a eu lieu le jeudi 11 octobre, à 18h.

M. le Maire, Jean-Christophe Veyrine, accompagné d'élus et de conseillers municipaux, a annoncé officiellement l'ouverture des expositions pendant son discours. Ce fut ensuite le moment de découvrir les éléments qui les composent. Les participants ont pu en profiter pour échanger entre eux et avec Mme Battagliola Fabienne, référente Patrimoine de la commune et qui est à l'initiative du Mois du Souvenir. Ainsi, les plus chanceux ont bénéficié en avant-première d'une visite enrichie par des commentaires anecdotiques et historiques des expositions suivantes :

  • Les As de la Première Guerre mondiale
    Parcours des grands aviateurs Français, alliés, Allemands et Autrichiens ayant combattu entre 1914 et 1918, et présentation du développement de l’aviation au cours de la guerre.
     
  • Tableaux de Théophile-Alexandre Steinlen
    Les œuvres de Théophile-Alexandre Steinlen (1859-1923) sur la Grande Guerre. Exposition mise en place grâce à la donation de Claude Orset.
     
  • La Grande Guerre
    Cette exposition dresse un tableau complet, abondamment illustré et accessible à tous, de la situation en 1918. Un questionnaire l’accompagnera. Des cartes postales et des journaux d’époque, ainsi que des écrits d’enfants seront visibles pendant toute la durée de l’exposition.

Survolez le programme complet des actions mises en place dans le cadre du centenaire dans le focus « Le Mois du Souvenir » disponible sur le site de la ville.


Découvrez ci-dessous une sélection des photos prises par les agents municipaux et par Michel Dahyot, photographe jocassien, lors de ce vernissage, et en totalité dans l'album « Vernissage des expositions du « Mois du Souvenir » » du Flickr de la ville.

© Archives municipales - Michel Dahyot

Retour imagé des Journées du patrimoine

Ville

À l'occasion des Journées du patrimoine, les samedi 15 et dimanche 16 septembre, plusieurs activités étaient proposées. Ce sont 341 curieux qui se sont présentés pour découvrir l'histoire de Jouy-le-Moutier, réunissant ainsi petits et grands, mais aussi nouveaux et anciens jocassiens.

Sur ces deux jours, les participants ont profité du rallye pédestre touristique et aux visites des sites culturels, artisanaux, de culte, d'art, ... Retrouvez ci-dessous le parcours proposé pour découvrir Jouy-le-Moutier autrement, et le retour en images illustrant ces visites.


Rallye pédestre touristique

Initié lors des Journées du Patrimoine 2017, le rallye pédestre touristique fait son retour, le dimanche 16 septembre, pour une nouvelle édition. Le temps d’un circuit ludique et pédagogique, les participants ont pu découvrir les quartiers de Jouy-le-Moutier.

Encadré par les bénévoles du groupe « Histoire et Patrimoine » de la ville, le rallye « Si Jouy m’était conté… » confiait les mystères de la commune.
Le rallye prit son départ à 14h depuis le parvis du Théâtre de Jouy pour se terminer au cœur du village de Jouy-le-Moutier, devant le Théâtre Saint-Vincent.

C’est au travers d’énigmes et de rébus, que les participants étaient guidés sur la route à suivre. Lors des étapes, ils ont trouvé des mots codés qui, rassemblés, permettaient de découvrir le nom d’un personnage célèbre ayant vécu à Jouy-le-Moutier. Le rallye, d’environ 3 heures, s'est déroulé en 7 étapes, parcourant le plateau et le village. Il était ouvert à tous. Familles, jeunes* ou seniors actifs pouvaient former une équipe de 2  personnes minimum. (*les enfants de moins de 12 ans pouvaient participer au rallye sous la responsabilité d’un adulte.)


Art et culture

L’Église de la Nativité de la Sainte-Vierge (Grande Rue), ouvrait ses portes, dimanche 16 septembre, de 14h à 16h. Une exposition des symboles et origines de l’Église était présentée à l’intérieur.

Samedi 15 et dimanche 16 septembre, de 10h à 18h, l’atelier vivant d’arts graphiques du Cadratin de Jouy (33, avenue des Tremblays) proposait des démonstrations de typo, gravure, et lithographie.

Exposition de l’association Magenta, samedi 15 et dimanche 16 septembre, de 10h à 17h au LCR de l’Église (Place de l’Église). Les œuvres picturales des adhérents de l’association Magenta étaient présentées et, le 16 septembre, les visiteurs on pu laisser une trace de leur passage en participant à la toile partagée.


Visites libres

L’histoire du Bistrot-Théâtre Saint-Vincent est étroitement liée à celle de Jouy-le-Moutier. Construit en 1811 et entièrement restauré par les Beaux-Arts de Paris en 1992, le Théâtre possède une salle exceptionnelle à bien des égards. On y accède par un escalier décoré au pied duquel les mariés posaient invariablement. Pour l’occasion, le Théâtre Saint-Vincent (44, Grande Rue) était en accès libre, le dimanche 16 septembre de 13h à 17h et le bistrot du théâtre proposait un repas vexinois.

Les trois lavoirs de Jouy-le-Moutier paraissent bien paisibles. Et pourtant, ils ont longtemps résonné des discussions des lavandières qui s’y retrouvaient. Vestige du patrimoine de la commune, ces lavoirs, construits en 1850, ont été en service durant un siècle. Ils étaient en accès libre, samedi 15 et dimanche 16 septembre, de 8h30 à 20h.

  • Le lavoir de la Maison du Parc, Grande Rue.
  • Le lavoir dit « de Vincourt », rue de la Fontaine Bénite.
  • Le lavoir Jouy-la-Fontaine, rue des Blanchards.

Samedi 15 septembre, de 14h30 à 18h, la maison de campagne et le jardin de Théophile-Alexandre Steinlen (1859-1923) accueillaient au 13, rue des Blanchards, les participants. Cette demeure a été achetée pour sa fille, Germaine, dite « Colette » en 1910, à l’occasion de son mariage avec Désiré-Émile Inghelbrecht, compositeur, chef d’orchestre et fondateur de l'Orchestre national de l'O.R.T.F. (devenu l'Orchestre national de France). Elle y vivra ensuite avec son second époux, le chef d’orchestre Roger Désormière.

Le parc Lapresté se situe entre la mairie et l’Église de la Nativité de la Sainte-Vierge. Composé de massifs de plantes vivaces et de rosiers, il saura vous séduire par son environnement et la magnifique perspective qu’il offre sur l’Église du XIIe siècle, classée aux monuments historiques. Une aire de jeux attendait les enfants âgés de 0 à 3 ans, samedi 15 et dimanche 16 septembre, de 8h30 à 20h.

Situé entre l’Oise et la Grande Rue, le parc communal dit « Raclet »  offre à ses visiteurs un spectacle grandiose. Ce parc de plusieurs hectares est l’un des joyaux de Jouy-le-Moutier. Riche de son histoire et des arbres centenaires qui l’ornent il est un lieu de promenade, de repos et de loisirs ouvert à tous, samedi 15 et dimanche 16 septembre, de 8h30 à 20h.

Pages