Ville

À l'occasion des Journées du patrimoine, les samedi 15 et dimanche 16 septembre, plusieurs activités étaient proposées. Ce sont 341 curieux qui se sont présentés pour découvrir l'histoire de Jouy-le-Moutier, réunissant ainsi petits et grands, mais aussi nouveaux et anciens jocassiens.

Sur ces deux jours, les participants ont profité du rallye pédestre touristique et aux visites des sites culturels, artisanaux, de culte, d'art, ... Retrouvez ci-dessous le parcours proposé pour découvrir Jouy-le-Moutier autrement, et le retour en images illustrant ces visites. Consultez l'album « Les Journées du patrimoine » sur le Flickr de la ville pour survoler la totalité des photos.


Rallye pédestre touristique

Initié lors des Journées du Patrimoine 2017, le rallye pédestre touristique fait son retour, le dimanche 16 septembre, pour une nouvelle édition. Le temps d’un circuit ludique et pédagogique, les participants ont pu découvrir les quartiers de Jouy-le-Moutier.

Encadré par les bénévoles du groupe « Histoire et Patrimoine » de la ville, le rallye « Si Jouy m’était conté… » confiait les mystères de la commune.
Le rallye prit son départ à 14h depuis le parvis du Théâtre de Jouy pour se terminer au cœur du village de Jouy-le-Moutier, devant le Théâtre Saint-Vincent.

C’est au travers d’énigmes et de rébus, que les participants étaient guidés sur la route à suivre. Lors des étapes, ils ont trouvé des mots codés qui, rassemblés, permettaient de découvrir le nom d’un personnage célèbre ayant vécu à Jouy-le-Moutier. Le rallye, d’environ 3 heures, s'est déroulé en 7 étapes, parcourant le plateau et le village. Il était ouvert à tous. Familles, jeunes* ou seniors actifs pouvaient former une équipe de 2  personnes minimum. (*les enfants de moins de 12 ans pouvaient participer au rallye sous la responsabilité d’un adulte.)


Art et culture

L’Église de la Nativité de la Sainte-Vierge (Grande Rue), ouvrait ses portes, dimanche 16 septembre, de 14h à 16h. Une exposition des symboles et origines de l’Église était présentée à l’intérieur.

Samedi 15 et dimanche 16 septembre, de 10h à 18h, l’atelier vivant d’arts graphiques du Cadratin de Jouy (33, avenue des Tremblays) proposait des démonstrations de typo, gravure, et lithographie.

Exposition de l’association Magenta, samedi 15 et dimanche 16 septembre, de 10h à 17h au LCR de l’Église (Place de l’Église). Les œuvres picturales des adhérents de l’association Magenta étaient présentées et, le 16 septembre, les visiteurs on pu laisser une trace de leur passage en participant à la toile partagée.


Visites libres

L’histoire du Bistrot-Théâtre Saint-Vincent est étroitement liée à celle de Jouy-le-Moutier. Construit en 1811 et entièrement restauré par les Beaux-Arts de Paris en 1992, le Théâtre possède une salle exceptionnelle à bien des égards. On y accède par un escalier décoré au pied duquel les mariés posaient invariablement. Pour l’occasion, le Théâtre Saint-Vincent (44, Grande Rue) était en accès libre, le dimanche 16 septembre de 13h à 17h et le bistrot du théâtre proposait un repas vexinois.

Les trois lavoirs de Jouy-le-Moutier paraissent bien paisibles. Et pourtant, ils ont longtemps résonné des discussions des lavandières qui s’y retrouvaient. Vestige du patrimoine de la commune, ces lavoirs, construits en 1850, ont été en service durant un siècle. Ils étaient en accès libre, samedi 15 et dimanche 16 septembre, de 8h30 à 20h.

  • Le lavoir de la Maison du Parc, Grande Rue.
  • Le lavoir dit « de Vincourt », rue de la Fontaine Bénite.
  • Le lavoir Jouy-la-Fontaine, rue des Blanchards.

Samedi 15 septembre, de 14h30 à 18h, la maison de campagne et le jardin de Théophile-Alexandre Steinlen (1859-1923) accueillaient au 13, rue des Blanchards, les participants. Cette demeure a été achetée pour sa fille, Germaine, dite « Colette » en 1910, à l’occasion de son mariage avec Désiré-Émile Inghelbrecht, compositeur, chef d’orchestre et fondateur de l'Orchestre national de l'O.R.T.F. (devenu l'Orchestre national de France). Elle y vivra ensuite avec son second époux, le chef d’orchestre Roger Désormière.

Le parc Lapresté se situe entre la mairie et l’Église de la Nativité de la Sainte-Vierge. Composé de massifs de plantes vivaces et de rosiers, il saura vous séduire par son environnement et la magnifique perspective qu’il offre sur l’Église du XIIe siècle, classée aux monuments historiques. Une aire de jeux attendait les enfants âgés de 0 à 3 ans, samedi 15 et dimanche 16 septembre, de 8h30 à 20h.

Situé entre l’Oise et la Grande Rue, le parc communal dit « Raclet »  offre à ses visiteurs un spectacle grandiose. Ce parc de plusieurs hectares est l’un des joyaux de Jouy-le-Moutier. Riche de son histoire et des arbres centenaires qui l’ornent il est un lieu de promenade, de repos et de loisirs ouvert à tous, samedi 15 et dimanche 16 septembre, de 8h30 à 20h.